Archives mensuelles : mai 2021

La semaine nationale de la marche et du vélo à l’école

Vues : 23

Après une période liée aux apprentissages théoriques et pratiques en classe, les enfants ont travaillé avec les gendarmes de la brigade motorisée de Schwindratzheim. Ils ont ainsi pu être sensibilisés aux différents dangers qui les environnent durant leurs déplacements à pieds, en vélo, en voiture ou encore en bus.
Durant la matinée, le groupe s’est fait expliquer les différentes règles du code de la route. L’explication des différents panneaux et des règles sous-jacentes ont pris une place importante dans cet atelier. Par ailleurs, le comportement de certains usagers de la route (piéton, cycliste ou automobiliste) a permis de mettre en relief les différents dangers et les conduites à adopter.

Connaître, visualiser les dangers de la route, c’est savoir les anticiper pour les éviter.
Après la vérification règlementaire de tous les vélos, les jeunes cyclistes ont enfourché leur monture et effectué un atelier pratique. Les gendarmes ont ainsi pu valider leur aisance au guidon dans l’exercice du « tourne à droite et du tourne à gauche ». En effet les élèves devaient garder leur équilibre tout en gérant leur vitesse, leur trajectoire et en signalant avec une main leur changement de direction.
L’après-midi était centré sur deux temps forts : la piste d’agilité et le test théorique.
Au menu de la piste, ils avaient les virages, le pont, le rail, la bascule. Ils devaient également réussir leur freinage en évitant de toucher les plots et poser en dernier lieu leurs pieds au sol.
Une bonne pratique du vélo et surtout le respect strict des règles sont les gages indispensables de la sécurité de tous (conducteur, passager, cycliste, piéton). C’est le message transmis par le gendarme Henriques durant la rencontre avec les élèves du cm de l’école.

Le musée des CE1

Vues : 10

Comment vivaient Papi et Mamie quand ils étaient petits? C’est pour tenter de répondre à cette question qu’a émergé l’idée d’apporter des objets de la vie quotidienne du temps des grands-parents et arrières-grands parents.

Dans un premier temps, chaque enfant a présenté oralement le ou les objets qu’il a rapporté. A quoi ils servaient et comment on les utilisait? Nous avons tous observé que les matériaux dominants étaient le bois, la fonte ou le métal, point de plastique… Dans notre collection, le seul objet en plastique est un téléphone fixe datant de 1975.

Ces objets anciens, rares et précieux, sont exposés dans le couloir au 1er étage de l’école. Notre musée comporte des objets utilitaires tels bouillotte, pot à lait, moulins à café, fers à repasser, pilon presse-purée, machine à coudre, fers à friser, peigne à grès. D’autres objets destinés aux loisirs et à la culture complètent la collection : encyclopédie, crécelle, toupie, disques, encrier et plumes, pièce de monnaie et téléphone. Chaque objet est accompagné d’une notice explicative rédigée par les CE1.

Notre musée éphémère est ouvert les jours de classe de 7h50 à 8h, à 11h30, de 13h20 à 13h30 ainsi qu’à 16h. Accès et entrée (presque) libres. Port du masque obligatoire. Les objets regagneront leur demeure vers la fin juin.

Le 100ème jour d’école

Vues : 3

Jeudi 29 avril nous avons fêté notre 100ème jour d’école avec un petit décalage, confinement oblige… En effet, le “vrai” 100ème jour tombait normalement le 8 avril. Mais peu importe, cela ne nous a pas empêché de passer une très belle journée, remplie de surprises.

Au menu de cette journée:

  • surprise des CE1 déguisés à cette occasion en “centenaires”
  • présentation des collections des CP et création de notre “musée”
  • ateliers en classe autour du thème “le nombre 100”

Pour être dans le thème de cette journée particulière, les CE1 sont venus ce jour-là habillés comme des papis et mamies de 100 ans : cannes, cheveux gris (grâce à de la farine), et vieux colliers ou bijoux étaient de rigueur ce jour-là :

Puis, un a un les CP ont présenté leur collection, fabriquée depuis tant de temps, petit à petit grâce à l’aide précieuse des parents. Quelle fierté de venir enfin nous présenter ce qu’ils ont mis des jours voire des mois à construire en secret à la maison. Et quelle réussite ! Nous avons été émerveillés par tant d’imagination et de créativité. Le musée est vraiment magnifique.

Après ce moment d’échange, nous avons démarré les ateliers en classe autour du nombre 100. Tout au long de la journée, les enfants répartis en petits groupes ont, tour à tour participé aux ateliers suivants:

  • fabrication des lunettes en carton en forme du chiffre “100”
  • construction d’une tour de 100 gobelets
  • fabrication de la “chenille-guirlande” aux 100 anneaux
  • création d’une oeuvre plastique collective intitulée: “100 mains 100 mots”
  • création d’une oeuvre plastique individuelle: se dessiner à 100 ans et imaginer ce que nous ferons à cet âge-là
  • fabrication du puzzle des 100 premiers nombres

Certains CE1 nous avaient également présentés des objets d’il y a cent ans. Toutes ces activités nous ont bien occupés et amusés et nous avons fini la journée par la photo-souvenir de cette journée avec nos lunettes. Désormais, dans le couloir sont exposés ou affichés nos collections mais aussi nos bricolages réalisés ce jour-là et nous invitons nos parents qui nous ont tant aidé dans ce projet à venir s’ils le souhaitent voir notre “musée des 100 jours d’école” soit le matin à l’ouverture de l’école ou alors un soir en nous recherchant, vous êtes les bienvenus. Un grand merci à eux pour leur investissement et merci aussi à Morgane, notre service civique qui nous a beaucoup aidé dans les différents ateliers cette journée.

Label Génération 2024

Vues : 125

DNA du 13 mai 2021

Pont de l’Ascension

Vues : 2

Rappel : comme chaque année depuis trois ans maintenant, le pont de l’Ascension est désormais inscrit dans le calendrier scolaire national.

De ce fait, il n’y aura pas classe vendredi 14 mai 2021, les enfants reviendront à l’école lundi 17 mai.

Bon week-end à tous.

L’équipe enseignante

A l’automne, on plante. Au printemps, on observe.

Vues : 3

Que sont devenus les pommiers que nous avons plantés à l’automne aux abords de l’aire de jeux? Ont-ils changé? Et comment?

Equipés de papier, de crayons et d’une gomme, nous voilà partis pour une séance d’observation et de dessin en extérieur.

En passant à proximité, il y a quelques semaines, nous avions déjà observé l’apparition de bourgeons. Cette fois-ci, les bourgeons s’étaient transformés en boutons de fleurs blanc-rose et en fleurs blanches. Nous sommes surpris que le deuxième pommier ne se développe pas au même rythme que le premier, il n’a pas encore de fleur.

Les arbres plus âgés qui entourent nos pommiers sont tous entièrement couverts de belles fleurs. Et là, surprise… Nous ne sommes pas les seuls intéressés : des abeilles et autres insectes pollinisateurs butinent à tout va!

Après ces observations et remarques collectives, suivies d’un rappel de vocabulaire et de connaissances préalablement acquises, chacun choisit une branche de l’un des arbres fruitiers alentour, s’installe confortablement et s’évertue à la représenter le plus fidèlement possible. Plus facile à dire qu’à faire! Certains adeptes de la règle, se rendent rapidement compte de son inutilité, d’autres usent et abusent de la gomme, insatisfaits par leur production.

Cette séance de dessin d’observation renouvelée dans quelques semaines sera source de multiples apprentissages en sciences. Au-delà de l’étude des transformations qui s’opèrent au printemps, elle permet également la prise de conscience de son environnement et de la valeur du vivant.