Les CE1 CE2 débattent autour du téléphone portable

Chers parents, vos enfants parlent du téléphone. Découvrez leurs avis souvent tranchés et argumentés sur la problématique des enfants qui ont un téléphone. Les élèves de CE1 CE2 se sont exprimés dans le cadre d’un débat très animé en Education morale et civique.

Sur 17 élèves, seuls 3 sont favorables. Loris : “C’est un peu efficace si on oublie un devoir très important. On peut appeler un copain.” Jade : “Quand on s’ennuie et qu’on n’a rien à faire, je trouve que le téléphone c’est bien.” Eva aime bien le téléphone.

11 autres enfants estiment que cet objet  n’est pas bon pour eux. L’est-il pour les adultes? On peut se poser la question en écoutant leurs observations.

Plusieurs évoquent les problèmes de santé (vue, dépendance). Nathan : “C’est pas bon pour les yeux. Il y a une lumière qui abîme le cerveau et les yeux. L’écran est trop petit.” Lily : “A cause du téléphone, on a besoin de mettre des lunettes.” Tiara : “Moi, j’aime pas le téléphone parce qu’on reste sur le téléphone toute la journée!” Elise : “On peut être accro au téléphone!” Jeanne : “Il y a plein de problèmes : on peut être accro, ne pas écouter ses parents, on ne mange plus, on s’endort trop tard et on est fatigué à l’école.” Bianca : “C’est pas une très bonne idée. On peut devenir dingo à cause du téléphone!”

Pour Lily, on gaspille de l’électricité. Nathan évoque les dangers liés aux réseaux sociaux. Lény rajoute :”On sait tout sur toi, des choses intimes ou personnelles. On peut perdre sa réputation.”

Yann ne voit pas l’utilité d’un téléphone pour des enfants de son âge. Boris et Elina ne voient pas à quoi ça sert. D’ailleurs “les enfants de CE1 CE2 CM1 CM2 n’ont pas le droit d’avoir un téléphone. Point.” Flavien les rejoint :”C’est moins pour notre âge.”

Lény soulève des questions graves :”S’il se passe quelque chose, on peut appeler le 18. Mais on peut aussi nous tuer si on l’utilise en voiture en conduisant.” A leur âge, conduire n’est pas encore d’actualité. Et puis, téléphoner ou conduire, il faut choisir.

Il faut reconnaître que les avis de ces élèves sont intéressants. Des questions importantes et réfléchies sont soulevées. Ne dit-on pas : “La vérité sort de la bouche des enfants?”

Share Button

Les commentaires sont fermés