Vive la galette chez les PS/GS!

Comme le veut la tradition, les élèves de PS/GS ont fait honneur à la galette des rois en cette semaine de reprise…et voici nos deux rois…Cyril et Loris…

Mais comme l’exige aussi la tradition, … ce sont tous les enfants qui sont repartis avec une couronne fabriquée par leurs soins…

“D’abord, on a rempli une feuille avec des tâches multicolores. C’était rigolo parce qu’on pouvait tout mélanger sur la feuille sans trop réfléchir! A la fin ça donnait comme un nuage multicolore! Après la maîtresse a fabriqué des ronds dans les feuilles pleines de couleurs parce qu’on parle des ronds à l’école en ce moment. A la fin on a posé et collé nos ronds comme on le voulait sur notre couronne!”

Share Button

Bonne année

Share Button

Les vidéos du tour de chant

Share Button

Dossenheim-sur-Zinsel – Cie Rebonds d’histoires Première secousse

Sous forme de classe test, des élèves de Dossenheim-sur-Zinsel ont assisté jeudi à la répétition du spectacle « Tremblements » par la Cie Rebonds d’histoires. Le récit est inspiré de leurs propres tremblements intimes.

La répétition s’est déroulée en présence des élèves. PHOTO DNA
Trembler de peur, de froid ou de colère comme peut trembler la terre lors d’un séisme. Qu’elles soient de petites ou grandes magnitudes, de ces secousses, il faut se reconstruire. « Tremblements » est un spectacle d’images et de récits dès 9 ans de la Cie Rebonds d’histoires en résidence au Château de Lichtenberg et mis en scène par Kathleen Fortin. Sa création a débuté en mars 2016, et le travail d’écriture en fin d’année après avoir collaboré avec les élèves de CM1 et CM2 de l’école primaire de Dossenheim-sur-Zinsel.
Questionnés sur leurs propres tremblements intimes, ils ont assisté à des laboratoires, écouté des essais avant de formuler les questions d’un collectage mené auprès de leur entourage. Exprimant leurs incompréhensions, leurs doutes ou leurs préférences, les élèves ont formé une classe témoin pour Kathleen. De ces échanges, elle écrira les récits et la trame dramaturgique des histoires dites ou montrées et fera dialoguer entre eux récits de vie, faits scientifiques, histoires fantastiques, donnant ainsi une version plurielle du phénomène de tremblements.
Ce travail mis en scène a été présenté aux élèves lors de cette répétition. Dans la salle de la Zinsel, ils y ont tout d’abord découvert le décor, une scène recouverte de livres, puis les deux acteurs marionnettistes, Jeanne Barbieri et Pierre Biebuyck qui ont mis en mouvement ce continent. Des ouvrages sont nés des paysages et des silhouettes de papiers permettant de montrer ce que la parole ne peut libérer. Quant aux meubles à la stabilité relative, ils sont parfois devenus continents qui s’entrechoquent, parfois refuges. Passant du statut de témoin à celui de juge, les enfants ont été interrogés par Kathleen à l’issue de la répétition. De critiques positives ou négatives ainsi récoltées, elle apportera quelques modifications à la création. Quant aux élèves, ils assisteront au projet, toute faille alors comblée, lors des représentations scolaires fin janvier à Ingwiller.

DNA du 29/12/2017

Share Button

Un joli petit marché

Un joli petit marché de Noël s’est tenu hier soir au groupe scolaire. Même le Père Noël rodait dans les parages. La tenue de ce marché est l’objectif d’un grand projet qui mobilise toute la communauté éducative de l’école. Des projets de classe à la mise en place d’ateliers en hors temps scolaire, des ateliers intergénérationnels à la mobilisation des parents ont permis la réussite de l’opération finale.

Un grand merci à tous les bénévoles et aux partenaires de l’école qui ont beaucoup œuvré pour que cette manifestation ait lieu . Un merci aussi aux exposants qui étaient présents ainsi qu’aux visiteurs d’un soir malgré le temps maussade.

Share Button

Marché de Noël 2017

Share Button

Les grandes mains ont œuvré

Cette semaine les grandes mains se sont données rendez-vous autour d’Audrey M. pour la réalisation des couronnes de l’Avent.

Belles réalisations!

Merci à toutes

NB: Les petites mains ont quelques finitions à faire pour être le plus opérationnel possible au marché de Noël. Un message d’Audrey:”Du coup, pour celles et ceux qui sont motivés et qui ont le temps… Rendez-vous jeudi 7 décembre à 20h à l’école pour une soirée bricolage et ratsch bien sûr! _0002_Wink.png

Ramener votre bonne humeur et pas besoin de plus! ”

Share Button

La troisième rencontre des petites mains

Voilà les photos de la troisième rencontre des petites mains. Toujours beaucoup d’applications et de motivations de la part des participants.

Un grand merci à Audrey qui a organisé les différents ateliers des petites mains.

Share Button

Les maternelles plantent des pommiers

Mr Edgar Ledermann, notre spécialiste en plantation d’arbres fruitiers, est  revenu partager son expérience et sa passion en embarquant cette fois-ci les élèves des classes maternelles…C’est plein d’entrain, et les bottes aux pieds,  que ces derniers sont venus le rejoindre dans le verger de l’école! Voici leur compte rendu…

On a planté un arbre. C’était un petit pommier. Pour planter un pommier il faut:

-Faire un trou.

Mettre un poteau pour que l’arbre tienne.

Refermer le trou.

-Arroser.

-Faire de la bouillie.

Donner  à manger des croquettes pour les arbres.

-Attacher l’arbre au poteau avec une ficelle pour le faire tenir s’il y a beaucoup de vent.

 

Un grand merci à Mr. Ledermann pour son sourire et ses explications qui ont captivé les enfants !

Un grand merci à Mr. Ledermann pour son sourire et ses explications qui ont su passionner les élèves et leurs maîtresses!

Share Button

Le grand rhinolophe, un animal à découvrir

Les élèves de CE2 CM1 et CM2 ont eu l’immense chance d’assister à la projection du film  “Une vie de grand rhinolophe”. Ce documentaire embarque le spectateur à la découverte d’une espèce de chauve-souris. Il découvre ainsi comment cet animal évolue dans son milieu naturel, quel est son intérêt pour l’homme et la nature.

Filmé avec beaucoup de poésie par Tanguy Stoecklé, ce film d’une durée de 49 minutes,a véritablement captivé l’assistance. A l’issue de la projection, un échange très intéressant a pu avoir lieu avec le réalisateur. Une chance inouïe…

En classe, l’exploitation de ce film a donné lieu à divers travaux et séances de sciences, de vocabulaire, d’expression écrite.  Voici un aperçu des productions des élèves de CE2 CM1.

Le Grand rhinolophe

Il pèse de 17 à 30 grammes. Il mesure de 5,7 à 7 cm. Son envergure est de 35 à 40 cm. Il peut vivre jusqu’à 30 ans.Ses ailes  lui servent à  voler. Ce sont ses mains. Elles sont recouvertes de patagium. Le rhinolophe s’accroche au plafond avec ses orteils.Quand il hiberne sa température baisse jusqu’à 7°C. Quand il se réveille, sa température monte à 40°C. Si on le réveille avant la fin de sa période d’hibernation, il meurt car cela lui prend trop d’énergie et de graisse pour finir d’hiberner.                                                                 MATTEO    GABIN

Leur habitat

L ‘été, les chauves-souris sont  dans des granges. Elles dorment et hibernent dans des caves ou dans des grottes en hiver. Elles dorment au plafond pour qu’elles puissent mieux s’envoler et se protéger.  CORENTIN  AMBRE

L’alimentation des chauves-souris

Les chauve-souris mangent des insectes: des abeilles, par exemple. Pourquoi les chauves-souris sont malades? Parce que les insectes mangent des pesticides et après les chauves-souris mangent les insectes.  NOEMIE  CAMILLE  AXELLE

La chasse

Les chauves-souris chassent la nuit les insectes. Elles s’éloignent de 5 km pour chasser. Parfois elles vont jusqu’à 15 km de leur gîte. Elles volent lentement, en papillonnant, à une vitesse de 8 km/h. Elles chassent près des lacs et dans les forêts.  MATHIAS ARTHUR ESTEBAN

A LA NAISSANCE

Le  bébé  sort par le vagin. Une fois sorti, la maman lave le petit. Trois  jours après, le nouveau né s’accroche au ventre de sa mère. La maman part chasser avec son petit sur le ventre. Il ouvre les yeux au bout de 7 jours. Quand il est assez grand pour rester seul, elle gigote pour qu’il s’accroche au plafond.

LARA A   ENGELO

L’éducation de la chauve-souris

Quand le bébé naît, il est serré contre le ventre de sa mère.Quand la maman doit partir pour aller en chasse, elle doit gigoter pour que le bébé s’accroche au plafond.Puis pendant que la mère chasse, les autres mamans chauves-souris veillent sur lui.Le bébé commence à voler au bout de 26 jours.Il reste d’abord dans la grange. Il sort chasser après 30 jours près du gîte. Sa mère lui apprend à chasser. Vers 60 jours, il a atteint sa taille adulte. Il s’éloigne progressivement de son habitat.                                                            JORDANE LEONIE CHLOE

   L’hibernation                 

La chauve-souris hiberne pendant 4 à 6 mois. Elle stocke plein de graisse dans son corps en automne. La température de ce mammifère descend à 7°C. Elle ralentit son rythme cardiaque pour hiberner. A la fin de l’hibernation, sa température remonte à 40°C puis elle se réveille. Elle hiberne dans une grotte. LARA  A.  ENGELO

L’écholocation de la chauve-souris

Les chauves-souris envoient des cris tellement aigus que nous les humains nous ne les entendons même pas ! Ca s’appelle des ultra-sons. Et les cris de l’animal résonnent et lui reviennent, comme ça elle sait si c’est un obstacle .On appelle ça un écho.                                                          AÏDAN   LOÏCK  JEREMY

Les menaces des chauves-souris

Les voitures : les chauves-souris traversent les routes à 1 mètre de hauteur.

Les pesticides: quand les insectes mangent les plantes , ils sont intoxiqués. Après, les chauves souris mangent les insectes, elles tombent malades.

Les prédateurs : les rapaces (faucons,éperviers,chouettes), les serpents, les mammifères carnassiers(chats,belettes,fouines).  MATHIS    LARA F   LILIE

 La capture des chauve-souris

Pour capturer les chauves-souris, il faut étendre un filet. Les scientifiques les capturent pour les étudier. Mais il faut agir vite pour ne pas qu ‘elles meurent ou qu’elles ne se blessent. Après avoir été étudiés, les grands rhinolophes sont relâchés dans la nature.               ROMANE  QUENTIN  M     QUENTIN H

Share Button

Les CE2 CM1 lisent des histoires aux petits

Lundi 20 novembre, les élèves de CE2 CM1 ont lu des albums aux enfants de maternelle. Cette activité a été vécue comme un cadeau par les jeunes lecteurs. Perfectionnistes, ils se sont entraînés durant une semaine pour que la fluidité et l’intonation soient au point, également pour qu’ils pensent à montrer les illustrations de chaque page aux petits. Très impatients, ils n’en pouvaient plus d’attendre que ce moment se réalise.

Enfin, le jour J est arrivé et avec lui le trac! La peur de ne pas être à la hauteur, que le jeune enfant de maternelle n’entre pas dans l’histoire, qu’il ne l’écoute pas. Des groupes de deux ou trois enfants se sont formés. Certains frères et soeurs ont ainsi pu partager ce temps de lecture. Les inquiétudes initiales se sont vite dissipées car tout s’est très bien passé.

Après la lecture, chaque “grand” devait accompagner les plus jeunes dans une trace écrite, les aider à copier le titre, à exprimer leur avis quant à l’histoire puis à l’écrire sous forme de dictée à  l’adulte et lui permettre de s’approprier l’histoire grâce à un dessin.

Chacun était heureux de ce partage, grandi par cette expérience que certains auraient voulu qu’elle se prolonge encore et encore… Des vocations de professeur des écoles sont peut-être nées ce jour-là?

 

Share Button

Ateliers Bredele

Les bredele de Noël

Dernièrement, nous avons fait des bredele avec quelques mamies. Il y avait les mamies d’Eric, Nathan, Jordane, Quentin, Clément, Jade et Noémie, ainsi que le papi de Clara.

Avec toutes ces personnes, comme pour les autres classes élémentaires de l’école, nous avons été répartis en petits groupes. Certains groupes ont fait de la pâte à gâteau, d’autres ont pris la balance pour peser, d’autres ont fabriqué la pâte pour ensuite la mettre dans des pochoirs ou des moules. On a aussi aplati des boules avec le doigt pour y mettre de la confiture avec des amandes ou on les a trempées dans du sucre glace…

Dans un autre groupe, on a utilisé des emporte-pièces pour découper des formes rigolotes. Pour certains bredele, on devait appliquer du chocolat dessus.

A entendre les mamies, elles ont vécu ces ateliers avec beaucoup de plaisir. D’après nous, elles viennent à l’école pour nous apprendre à faire des bredele et transmettre leurs savoirs (Clara). Nous aimons lorsqu’elles viennent car elles nous permettent de travailler avec elles (Benjamin) et en plus c’est un atelier créatif (Kaï). Nous avons apprécié ce moment car il est rare. On ne le fait qu’une fois dans l’année (Alex). Elliot a aimé ce moment parce qu’il était avec les mamies. Victoria a surtout aimé cet atelier parce qu’elle a trouvé du plaisir à faire des bredele avec les mamies et, en plus, cela rapportera des sous pour les sorties scolaires. Thibault a appris beaucoup de choses surtout en vocabulaire. Par exemple : la tôle porte les bredele au four. Eva a malaxé la pâte. Kaï l’a plutôt pétrie.

Nathan a trouvé que faire des activités avec ces gens (les mamies) lui avait procuré du plaisir. Timéo a aimé cette activité car il a pu changer de table et faire différents ateliers. Camille a découvert plein de sortes de bredele….

Marina a aimé car elle a pu mettre les ingrédients dans le saladier mais, avant, il fallait les peser (mesurer avec la balance. Parfois on peut aussi utiliser le verre mesureur dit-elle).

Eric a trouvé du plaisir dans tout le travail manuel. Il a dû prendre deux bredele et les coller avec du chocolat. Dur travail… mais délicieux !

Tout le monde a trouvé que c’était une super idée de faire des bredele de Noël avec les mamies. Vivement le marché de Noël !

Les ingrédients de base des bredele sont : le beurre, la farine, les œufs et le sucre.

Vocabulaire : confiture, emporte-pièce, beurre, œuf, amande, spatule, farine, pochoirs, balance, sucre (sucre glace, sucre vanillé), pâte, cuillère, chocolat, cannelle, fouet, saladier, vanille, moule, raisin sec, couteau, verre mesureur, papier sulfurisé, vermicelle de chocolat, levure, bol, réchaud, pinceau, casserole, four, plateau, pépites au chocolat, moule en silicone

Share Button

Première réunion de délégués

Tous les délégués des élèves sont invités à une réunion de travail le Vendredi 1er décembre 2017 à 13h30 en salle informatique.

Le directeur

Share Button

Ecole et cinéma: Première séance

Cette année, les classes de CP/CE1 et de PS/GS enrichissent leur parcours d”éducation artistique et culturel en participant au dispositif “Ecole et cinéma”. La première séance,” En sortant de l’école “, leur a fait découvrir une série de 10 courts métrages animés.

Voici les explications des GS …

On a vu “En sortant de l’école”. Il y avait 10 petits dessins animés qui parlaient tous d’une poésie. Ce sont des élèves qui apprennent à faire des dessins animés qui les ont fabriqués . Ils étaient tous différents: en papier découpé, en crayon, en feutre, avec de drôles de formes, avec des chansons ou juste de la musique,…. Il y en a qu’on aimait bien et d’autres qu’on aimait pas trop!

Voici les dessins de leurs courts métrages préférés…

Flavien:“La grenouille aux souliers percés”. Il y avait de beaux champs de fleurs”.

Lily:“Le zèbre” . J’aimais  les couleurs vives et surtout le zèbre bleu”.

Bianca: “Demi-rêve”. ” On ne comprenait rien mais les formules magiques étaient chouettes”.

Tiara: “Saltimbanques”. “Le personnage de l’ours m’a plu parce qu’il dansait”.

Eva: “La cancre”. “J’aimais le personnage du garçon”.

Elina: “En sortant de l’école”. “C’était joli quand la maison fuyait”.

Loris: “Les saltimbanques”. “J’aimais la petite fille et son papa.”

Elise: “Dans un petit bateau”. “Les personnages étaient chouettes”.

Cyril: “En sortant de l’école”. “Les rails étaient rigolos quand ils écrasaient l’hiver.”

Share Button

Le deuxième atelier des petites mains

Encore une belle réussite avec de nombreuses petites mains qui ont dû se concentrer pour arriver à de très beaux résultats.

Bravo à toutes et tous

Share Button